vendredi 29 mars 2013

Le vol du grand rapide (1903)

Officiellement le premier western du cinéma américain. Mais aussi le premier regard caméra : assez saisissant d'ailleurs, puisqu'on a vraiment l'impression de recevoir une balle en pleine tête, lors du tout dernier plan. Dès sa naissance, le cinéma postule un hors-champ où figure le spectateur. Pour le reste, on note avec émotion de timides panoramiques qui saisissent la fuite des gangsters. Avec émotion, car il s'agit là d'un adieu aux plan fixes. Désormais, la caméra va voyager, suivre l'action, les personnages. Le... [Lire la suite]
Posté par imerege à 16:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mardi 26 mars 2013

Le voyage dans la lune (1902)

On reste confondus devant cette première merveille du cinéma, dont une version restaurée a été présentée au festival de Cannes 2011. Méliès n'est pas simplement le pionnier des effets spéciaux. Il parvient à transcender le plan fixe, en une suite de tableaux à la fois poétiques, inquiétants, jubilatoires. Le combat contre les Sélénites relève à la fois de la plus limpide aventure et du surréalisme le plus accompli : il suffit d'un coup de parapluie pour que les étranges créatures lunaires disparaissent dans un panache de fumée.... [Lire la suite]
Posté par imerege à 14:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
lundi 26 novembre 2012

Respectabilité

Il y a, pour des raisons culturelles (merci Aristote), un vieux complexe des comiques par rapport à leur genre de prédilection. D'où leur quête de respectabilité. Quand il s'agit du cinéma, on appelle ça le syndrome Tchao Pantin. Un humoriste ose le contre-emploi pour se faire aimer des critiques. Et les médias lui rappellent que Coluche avait déjà tenté le coup avec le film de Berri. Mais c'est faux : des rigolos qui s'étaient illustrés dans les drames, il y en avait déjà eu. Bourvil, par exemple, avait montré qu'il n'excellait... [Lire la suite]
dimanche 7 octobre 2012

Claude Pinoteau

La boum fut un succès générationnel, à tel point que Sophie Marceau eut beaucoup de mal à s'en défaire et que Pinoteau lui fit même tourner un troisième volet déguisé (L'étudiante), croyant surfer sur une vague qui avait depuis longtemps reflué. Aujourd'hui, que reste-t-il de ce long métrage ? Un mot très suranné, un slow langoureux, la fraîcheur de l'héroïne, une octogénaire aux jeux de mots lourdingues, Claude Brasseur qui joue comme un manche, Brigitte Fossey, très polie, qui le suit sur ce registre, Bernard Giraudeau période... [Lire la suite]
Posté par imerege à 09:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 28 septembre 2012

Cauchemar

Le plus gros de Fabrice Luchini : au sortir d'un rêve agité, se réveiller transformé en haïku, contraint de ramasser sa pensée en quelques mots, interdiction la glose et les effets de manche.
Posté par imerege à 21:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
vendredi 28 septembre 2012

Isabelle Adjani

Un récent sondage m'a montré que les jeunes ignoraient totalement le nom d'Adjani. C'est vraiment regrettable. On a beau critiquer l'interprète de Possession, on ne peut que déplorer la méconnaissance de ses grandes performances hystériques. 
Posté par imerege à 21:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

samedi 15 septembre 2012

RIP Pierre Mondy

Le film de Martin Scorcese,  Les infiltrés , prévu dimanche soir à 20h50 sur TF1 sera remplacé par  Mais où est donc passée la 7eme Compagnie ?   de Robert Lamoureux, avec Jean Lefebvre et Aldo Maccione.  Effectivement, il y a de quoi être en deuil.
Posté par imerege à 19:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 4 septembre 2012

Contre-enquête (2006)

Jean Dujardin, paupières en berne et barbe de trois jours, mène une contre-enquête pour retrouver le meurtrier de sa fille. Situations outrées, dialogues indigents, invraisemblances scénaristiques : on est sur les traces d'un mauvais téléfilm du samedi soir. Laurent Lucas joue un méchant, qui ne le serait pas, mais finalement l'est quand même. Parce qu'on a beau manger ses aveux, on finit toujours par se faire coincer.
Posté par imerege à 23:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 7 août 2012

Ringards

Les artistes ringards m'ont toujours intéressé : qu'on puisse accepter de se vautrer dans la misère artistique pour des raisons bassement alimentaires ou pour ne pas quittter la lumière, ou alors qu'on le fasse par conviction, ça a quelque chose de grotesque.  Et le grotesque contient du comique. Il suffit simplement de considérer le résultat, indépendamment de toute considération morale. Le plus intéressant, c'est de ne jamais oublier cet adage : nul n'est à l'abri de la ringardise. On peut, à un moment donné de sa... [Lire la suite]
Posté par imerege à 11:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 5 août 2012

Interview de Christine Pascal par Thierry Ardisson

Une des rares interviews de l'inoubliable Christine Pascal : Christine Pascal (Première partie)  Christine Pascal (Deuxième partie)  
Posté par imerege à 13:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :