vendredi 17 septembre 2010

Claude Chabrol

On l'a dit flaubertien, parce qu'il s'affichait en bourgeois qui critique la bourgeoisie. Mais l'était-il vraiment ? Madame Bovary est un de ses films les plus périssables, les moins personnels, comme si le sujet lui avait filé sous le nez en même temps que l'ironie de l'auteur. Marxiste plutôt, si l'on se réfère à La cérémonie où la lutte des classes finit par l'anéantissement des oppresseurs. Bien plus que cela finalement : rabelaisien dans la vie, balzacien à l'écran, assumant ses ratages comme ses réussites (Le boucher et Que la... [Lire la suite]
Posté par imerege à 15:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :