mercredi 1 janvier 2014

Livre numérique.

Dernièrement, j'ai relu l'avant-propos de l'ouvrage de Beigbeder Premier bilan après l'apocalypse. Avant de justifier les raisons qui président à ses choix littéraires, l'auteur fourbit ses armes contre la dématérialisation du livre, consacré par l'avènement du numérique. Sa préface, nourrie par une conception très aristocratique de la littérature, joue l'écran contre le papier, le stylo contre le clavier, affirme une prédominance générique, celle du roman, et regrette que la numérisation ait dévoyé les pratiques de lecture. Le... [Lire la suite]
Posté par imerege à 10:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 4 novembre 2013

Message

A un certain nombre de lettrés qui se connectent pour voir ce que je dis de "Farce normande", je précise que mon intention est de commenter l'oeuvre complète de Maupassant. Mais je ne garantis en rien le sérieux de ce que je pense.
Posté par imerege à 21:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
mardi 8 octobre 2013

Pierre et Jean (1887)

J'ai tellement aimé ce roman que j'ai décidé d'en faire mon compagnon pendant un an, dans le cadre de ma maîtrise. C'est dire si je suis vieux. Aujourd'hui, je passerais un master et je travaillerais avec un formidable spécialiste de Maupassant, qui me verrait trois fois en six mois et me noterait entre deux portes, sans que je passe la moindre soutenance. Mais au fond... C'est exactement ce qui m'est arrivé. J'ai passé plus de temps avec Gérard Genette qu'avec mon directeur de mémoire. Voilà pourquoi, quelques années plus tard,... [Lire la suite]
Posté par imerege à 22:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
lundi 19 septembre 2011

Le Horla (1887)

Imaginez que votre pire cauchemar soit un cauchemar invisible... vos bras se tendent pour l'attraper, et vous n'étreignez que du vide. Le Horla, certainement la nouvelle fantastique la plus célèbre de Maupassant, c'est ça : un ennemi qui n'a pas de forme, pas de visage, mais qui peu à peu s'insinue dans la vie du narrateur, finit par hanter ses nuits, et par le rendre fou. En 1887, Maupassant n'a pas encore sombré dans la démence, mais son récit, présenté sous la forme d'un journal à la première personne (très efficace !), est... [Lire la suite]
Posté par imerege à 23:39 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
mardi 8 février 2011

Farce normande (nouvelle)

C'est une nouvelle à la Maupassant, c'est-à-dire d'une implacable ironie, sans fioritures. Mariage de raison : Jean Patu épouse Rosalie Roussel dans une campagne où l'idiolecte cauchois se déchaîne. On se met à table à deux heures, à huit on y est encore. Du cidre, de l'absinthe, le trou normand, de la viande et des plaisanteries grasses. Des vaches, des poules, du fumier... tout y est. La Normandie telle qu'on se la représente. Et puis les amis du marié préviennent qu'ils vont braconner le soir de la nuit de noces... sur les terres... [Lire la suite]
Posté par imerege à 16:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :