dimanche 28 avril 2013

Fabrice Luchini

Il n'est pas étonnant que quelqu'un qui s'adosse à la pensée réactionnaire et propose des lectures de Philippe Muray, défende un ex-acteur reconverti dans la geste poutinienne. Fabrice Luchini, comme tant d'autres, fait allégeance au gros totem du cinéma français. Il aurait pourtant dû suivre l'exemple de son mentor Eric Rohmer, qui jamais n'employa Depardieu, jamais n'en parla et continua pourtant à faire du cinéma. Car le cinéma se passe très bien d'un artiste, a priori d'un ex-comédien.
Posté par imerege à 11:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 15 janvier 2013

Cuistre

Marre de Luchini, de son phrasé précieux, de son goût effréné pour la citation. Ce mec-là a avalé le Lagarde et Michard,. Il se prosterne devant les classiques comme un ignorant fasciné par le savoir, sans même réaliser que chez ceux qu'il admire il y a aussi du déchet. Parce que Molière et Céline sont humains, donc capables d'écrire des conneries (pour le deuxième, carrément des horreurs). Il faudrait aimer les grands artistes autant pour leurs défauts que pour leurs qualités (je ne parle ici que de création artistique).... [Lire la suite]
Posté par imerege à 22:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 31 janvier 2011

L'arbre, le maire et la médiathèque.

Autant Rohmer sait jouer comme personne de la complexité des sentiments, autant il paraît artificieux et finalement très ennuyeux lorsqu'il s'aventure sur le terrain politique. Voir Pascal Greggory et Arielle Dombasle disserter de la dualité entre campagne et ville, le nez dans la luzerne et leurs chaussures de parisiens prises dans le cambouis, ça amuse un temps, mais ça finit par agacer. La médiathèque qu'il s'agit de construire n'est qu'un prétexte à de verbeuses considérations sur la res publica. Pour la première fois, Rohmer... [Lire la suite]
Posté par imerege à 21:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,