mardi 8 février 2011

Cruyff

Chef incontesté des Oranges Mécaniques, partisan du football total, Cruyff est un de ces splendides perdants que les foules aiment. Beckenbauer remporte la Coupe du Monde 74, mais c'est Cruyff qui l'illumine. Grand échalas tout maigre, il parvenait grâce à ses dribbles et à ses formidables accélérations, à déborder une défense... comme il le fit magnifiquement, à la première minute de la finale RFA-Hollande. Penalty. Et puis plus rien. La machine qui se grippe au pire moment. La suite, tout le monde connaît : le réalisme... [Lire la suite]
Posté par imerege à 16:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :