samedi 22 février 2014

D'Ane à zèbre

"D'âne à zèbre", quelques remarques sur l'entrée "Deleuze" Michel Onfray, Eduardo, Eric se cherchent des maîtres. Comme des chiens courant avec leur laisse, tout seuls. « Maître » est une pulsion énonciative. Derrière se joue toute une pièce de théâtre que François Bégaudeau nous dévoile. Vieille tradition de la cooptation des clercs. En ce qui concerne Onfray, il trempe « sa joie » dans une « sauce aigre ». Je le pense depuis longtemps. Il y a en lui une raideur qui dément certains de ses propos. Chez... [Lire la suite]
Posté par imerege à 17:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 24 novembre 2013

Aux contempteurs de chaque époque, fans de Muray.

Extrait d'un article de François Bégaudeau, paru dans la partie "Rebonds" de Libé, et intitulé "Jamais contents". Dans la joie, ce n’est pas le fondement marketing qui irrite, ni la dépolitisation qu’elle est supposée induire : c’est la joie elle-même, en tant qu’occupation heureuse du présent. Ce qui ne va pas, ce qui n’ira jamais, c’est l’époque, le contemporain — « comptant pour rien » en langue transversale jamais avare d’un jeu de mots, francité oblige. L’époque est l’ennemi du transversal, qui se clame... [Lire la suite]
Posté par imerege à 16:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
mardi 13 août 2013

Dépêche

Que le premier qui s'avise de croire une telle dépêche soit voué à Marc Lévy. "Maintes fois invité par le président bulgare Rossen Plevneliev, l’écrivain et critique François Bégaudeau avait jusque-là décliné pour des raisons de calendrier. On comprend donc que dès son arrivée à l’aéroport de Sofia, l’auteur de Dans la Diagonale ait fait part de son émotion : « Bien sûr, la Bulgarie a engendré Kostadinov. Mais c’est du passé. Aujourd’hui, nos deux peuples se sont réconciliés et j’en éprouve la plus grande des joies ». Au... [Lire la suite]
Posté par imerege à 16:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 10 novembre 2012

Réécriture

Dans la quatrième nouvelle de son livre Au début, François Bégaudeau transpose le célèbre film de Roman Polanski, Rosemary's baby, sous forme d'un récit qui fonctionne sur des allusions appuyées et parvient en même temps à s'en démarquer. La relation entre les deux oeuvres peut être abordée à l'aune de différentes thématiques. Choisissons-en une : l’onomastique (nom des personnages, nom des lieux, par exemple). Dans la nouvelle de l'auteur, on reconnaîtra donc Guy le mari, Rosemary, la femme,... [Lire la suite]
Posté par imerege à 19:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 7 janvier 2012

Bergounioux ou la mélancolie crispée

 La densité du style de Pierre Bergounioux est alimentée par une mélancolie, sur un mode très proustien. Mais il me semble que le rejet de la modernité plombe cette écriture, la rend véritablement emphatique. Je vais me référer à un article que j’ai lu il y a quelque temps et qui me paraît assez révélateur d'une manière qui irrigue son oeuvre :   « La fin du monde en avançant ? » Dans cette tribune, l’auteur avoue son incapacité à se soustraire à l’uniformité des lieux, d’une géographie quasi... [Lire la suite]
Posté par imerege à 15:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 29 août 2010

Entre les murs...

Le malaise qui entoure le film Entre les murs tient à sa définition générique : si on le considère comme un récit fictionnel, il est fondé sur une logique implacable, puisque, intrinsèquement, toute histoire est alimentée par une tension permanente. Personne ne niera que le dysfonctionnement constitue l’élément moteur de toute fiction, l’absence de difficultés signifiant tout simplement l’absence d’événements. C'est ce que remarque très bien Bégaudeau dans les bonus de l'édition DVD. En cela, la démarche de Cantet et de l'écrivain... [Lire la suite]
Posté par imerege à 20:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
samedi 12 décembre 2009

François Bégaudeau -2-

Voici la restitution de la rencontre avec François Bégaudeau, le samedi 5 décembre dernier, au théâtre des Deux Rives de Rouen. Les propos de l'auteur apparaissent en gras. FB a d'abord évoqué la genèse de l'écriture du livre Entre les murs. L'idée, selon lui, c'est que "le réel a du talent et le matériau de la vie est immédiatement romanesque". Dans son livre précédent, Mick Jagger, un démocrate 1960-1969, l'écrivain avait appliqué ce postulat et imaginé la mort de la célèbre rock star, en considérant le festival... [Lire la suite]
Posté par imerege à 17:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,