lundi 14 septembre 2015

Limpide

On m'avait présenté Rohmer comme un cinéaste intello-chiant et j'ai longtemps repoussé le moment de voir ses films en partie à cause de cette réputation. Or, ce qui m'est apparu en regardant Conte d'été, c'est la limpidité d'un récit et la grande simplicité des dialogues, dont l'élégance n'entrave jamais la compréhension. Si complexité il y a, elle ne concerne que les motivations des personnages et l'implacable hiatus qui existe entre ce qu'ils disent et ce qu'ils font. Récurrence du cinéma rohmérien.
Posté par imerege à 09:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 11 septembre 2015

14 ans.

Il y a 14 ans, un mardi, je me réveille. Je ne travaille pas. On m'appelle au téléphone, il faut que j'allume la télévision. Je regarde. Je comprends pas.
Posté par imerege à 08:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
mercredi 9 septembre 2015

Jean-Pierre Mader

Il y a trois mois seulement, j'ai cessé de croire que la Macumba de la chanson bien connue était le nom d'un personnage et que le pronom personnel "elle" du refrain n'avait pas absolument pas une valeur anaphorique. J'ignorais qu'un certain nombre de troquets s'appelaient Macumba. Pourtant, ce n'est pas faute d'être sorti. Mais jamais ce nom-là sur ma route. En 1987, j'ai cru que Jean-Pierre Mader s'était rebaptisé Art Mengo pour prolonger le succès. Mea culpa.
Posté par imerege à 12:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 6 septembre 2015

Les gens qui écrivent ou disent "l'Internet" sont aussi préhistoriques que ceux qui parleraient du "cinématographe". On se demande ce qui motive l'emploi de l'article défini : un snobisme de base, une pensée foncièrement rétro se défiant, sans l'avouer, des nouvelles technologies ? Les deux ? Sous la plume d'un Marcel Gauchet, qu'on ne soupçonnera pas d'avant-gardisme absolu : "l'Internet". Le texte date de 2002. Ce n'est plus l'ère protozoaire du Net. Pourtant, Gauchet emploie le déterminant. En le lisant, je pense :... [Lire la suite]
Posté par imerege à 13:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
jeudi 3 septembre 2015

Jeunesse

Si la jeunesse a dû se constituer autour d'une musique comme le rock, à partir des années 50, c'est parce qu'avant rien ne lui permettrait d'affirmer son identité. Et lorsqu'on voit la façon dont leurs aînés ont reçu cette nouvelle culture, on mesure en quelle estime ils tenaient la jeunesse.
Posté par imerege à 22:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
mercredi 2 septembre 2015

Plaisir

Il m'est plusieurs fois arrivé de prolonger un chemin en voiture, pour le plaisir de goûter une chanson que j'aimais jusqu'à la dernière goutte. En me disant qu'il y a des détours plutôt agréables.  
Posté par imerege à 22:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 30 août 2015

François Morel

Les chroniques de François Morel accomplissent l'exploit d'être chiantes, moralisatrices et mal écrites. La posture du chroniqueur est souvent celle du donneur de leçons. Et étant donné que la bestiole pullule en ces temps de détresse économique, ça fait un sacré paquet de sermonneurs. Morel en fait partie. On le préférait largement en Deschiens, lorsqu'il ne se dirigeait pas lui-même. Lorsqu'il n'avait pas trouvé les bonnes ondes de France-Inter pour nous ennuyer.
Posté par imerege à 15:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
mercredi 26 août 2015

GG

"J'aime bien John Lennon, sauf quand il est chanteur. Mais c'est pas grave - En même temps, c'est un peu son métier".
Posté par imerege à 18:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
dimanche 23 août 2015

Harrison

Le film de Scorsese sur Harrison diffusé hier soir à la télé réhabilite un Beatle de l'ombre, sorte de Bill Wyman un peu ombrageux, dont l'émergence du talent a coïncidé avec le déclin du groupe. Dommage que G. Harrison ait un peu mis tous ses oeufs dans le même panier en 1970 : bien sûr, son triple album tout de même formidable -All things must pass- mérite qu'on s'y attarde, mais  c'est comme si, après, il n'y avait plus grand chose. Il est vrai que si l'on excepte quelques chansons, la discographie du... [Lire la suite]
Posté par imerege à 17:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 19 août 2015

Ben Laden

Oussama Ben Laden possédait un album d'Enrico Macias en cassette. Au-delà de ces goûts artistiques, c'est le mot "cassette" qui m'interpelle, qu'on n'entend plus, relegué dans la préhistoire de la technologie. Et j'associe Ben Laden à cette préhistoire. Lui qu'on aurait vu entouré d'une technologie high tech -en dépit de son statut de fuyard, ses moyens financiers le lui permettaient- avait donc une collection de 1500 cassettes. A l'heure du terrorisme 2.0, ce mot sonne étrangement.
Posté par imerege à 12:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :