On sentira pas trop la mort de Pierre Etaix qui, de son vivant, était un classique, dont le nom sonnait comme Linder ou Keaton.

On se demandait s'il ne s'agissait pas d'un mec parachuté du muet.

On s'étonnait presque de le voir parler, répondre à des interviews sur des plateaux, comme si ce n'était pas tout à fait lui.

Dans le film de Kaurismaki, Le Havre, il joue un médecin bienveillant qui a peu de répliques. Ca lui va plutôt bien.