Il détestait les voyages et les explorateurs. Et pourtant, Arthur s'apprêtait à régler sa note avant de repartir en expédition. Quinze ans avaient passé depuis qu'il avait quitté pour la dernière fois le Brésil et, pendant toutes ces années, il avait souvent rêvé d'une jeune fleuriste vêtue d'une blouse blanche, qui lui donnait une ravissante allure de chimiste. Chaque fois, une sorte de honte et de dégoût l'empêchait de lui parler. Eh quoi ? Faut-il narrer par le menu tant de détails insipides, d'événements insigni­fiants, surtout quand il s'agit d'un rêve ?

                                                                                                                        Marc Lévy Strauss, Vous revoir sous les tristes tropiques.