La saison 2 des Revenants s'est longtemps fait attendre. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que les personnages stagnent comme les eaux du barrage.

Dommage.

On ne demandait pas que tout soit résolu, parce que le charme du fantastique réside dans cette indétermination permanente des situations. 

Mais ce qui est plus embêtant, c'est qu'on n'arrive même plus à s'attacher aux protagonistes, alors que la sympathie qu'on éprouvait pour chacun d'eux dans la saison 1 avait crée une certaine forme d'addiction. 

Peut-être aurait-il mieux valu les laisser sur les hauteurs d'une montagne ou de l'autre côté de la vallée, sans savoir ce qu'ils deviennent. En imaginant qu'il pouvait leur arriver à peu près n'importe quoi.