Non content d'être un très bon dessinateur, Riss est un excellent chroniqueur. Le problème, c'est qu'il donne, chaque semaine, l'impression de se démultiplier dans Charlie. On ne dira pas : pour combler les vides. Mais on le pensera très fort.