jeudi 11 juin 2015

Robert Pandraud.

Ministre délégué à la sécurité du gouvernement Chirac, Robert Pandraud déclare, au lendemain du tabassage de Malik Oussékine : "Si j’avais un fils sous dialyse, je l’empêcherais d’aller faire le con la nuit". La mémoire de Pandraud a disparu dans les poubelles de l'Histoire. Pas celle de Malik Oussékine.
Posté par imerege à 18:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :