A la fin de "Catharsis", les petits bonhommes se remettent à marcher.