Le très policé Laurent Delahousse, spéléologue de la blessure show-bizeuse, consacre la vengeance des anonymes sur les vedettes. Car il y a une rançon à la gloire. Comme si les gens connus avaient pris quelqu'un en otage. Et qu'ils devaient payer pour tout le pognon ramassé.

C'est la logique Ici-Paris, France-Dimanche. La notoriété suppose une dette. Toute leur vie, les stars sont sommées de passer à la caisse.

Hier soir, c'était Thierry Le Luron. Le très oublié Thierry Le Luron, qui, comme tous les imitateurs, s'est évidemment cherché une identité puisqu'il prenait celle des autres.

Je pense même que dans Psychologie Magazine on n'oserait pas des analyses de ce genre.