Un soir, René Fallet choisit de partir. Il ne voulait pas déranger Brassens et Puppchen avec ses chagrins de coeur.

Il rejoignit son domicile, le moral dans les chaussettes.

Quelques minutes plus tard, on frappe à sa porte : c'est Brassens, avec sa guitare. Il ne dit rien, joue et joue encore.

"Là, j'ai compris que Brassens et moi c'est pour la vie" dira plus tard l'écrivain.