mardi 26 février 2013

Aurélie Fillipetti

Notre pauvre Ministre de la culture a été obligée de supporter les pitreries lamentables du sieur De Caunes, qui nous les brise avec son humour à deux balles et son irrévérence à la noix. Ca doit être dur de se sentir obligée de sourire à de telles conneries, quand on sait qu'on peut à tout moment être saisie par la caméra et qu'on ne vous pardonnerait pas un soupir de dépit.
Posté par imerege à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :