fort boyardHier soir, sur une chaîne de la TNT, une rediffusion du jeu Fort Boyard. Je n'avais pas regardé cette émission depuis des lustres.

J'ai cherché la sauvageonne, hélas elle a déserté les lieux. Olivier Minne est maintenant aux commandes, avec une brune énervante. Le Père Fouras est franchement grave. Passe-Partout et Passe-Temps sont réduits à montrer des clefs ou à guider les joueurs à travers le fort. Les Maîtres des Ténèbres sont sans doute des étudiants de Deug qui doivent supporter l'humour de Minne, ainsi qu'un masque de tigre. La Boule devrait se plaindre de son surnom et Jacques Antoine n'est plus de ce monde.

On en vient à se dire qu'il faudrait peut-être changer de concept ou convier des candidats différents. Par exemple, une équipe de philosophes : Michel Onfray, Alain Badiou, Régis Debray, Bernard-Henri Lévy. On salive déjà en imaginant un duel entre Onfray et le père Fouras, le premier moulé dans un tee-shirt Fort Boyard, le second lui posant une question sur Freud. Régis Debray affronterait des mygales, ça ne le changerait pas de l'époque où il prenait le maquis avec le Che. BHL ramasserait le pognon et le filerait à Alain Badiou qui, toutes voiles dehors, retournerait sur la terre ferme pour les donner à une association caritative.

Ou alors, un parti politique : des représentants du Front de Gauche, tiens ! Quand Mélenchon verrait les boyards couler à flot, il s'emporterait contre Olivier Minne qu'il vouerait à tous les tigres, en pestant contre le gâchis d'argent du service public. Ca pourrait être amusant...