Une des très belles réussites de Louis Chédid, avant qu'il ne sombre dans le potage. L'histoire d'un prisonnier qui se carapate et qui repasse le film de sa vie, au cas où ça se finirait mal pour lui. Belle métaphore de l'existence.