samedi 7 août 2010

Banalités

Une posture sémiologique somme toute modérée consiste à adopter, comme le dit Barthes, « une tactique double ». Le combat contre la Doxa  (c’est-à-dire l’opinion courante, petite-bourgeoise) appelle de facto la lutte contre ceux qui veulent abolir le sens au nom d’une logique commune, s’érigeant en fait de nature. Mais à l’opposé, le discours scientifique qui voit le sens à chaque coin de rue doit être battu en brèche au nom de ce que Barthes appelle « l’utopie du sens aboli ». Il ne faudrait cependant pas, sous couvert d’une... [Lire la suite]
Posté par imerege à 19:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 5 août 2010

Evreux 23h30.

Evreux la désaimée, dans cette Eure que les Seino-Méritebiens s'acharnent à mépriser. Nous marchons d'un pas tranquille vers "Le Mata-Hari", 15, rue de la Petite Cité, qui regarde couler l'Iton comme un jour sans contrariété. Une ancienne ferronnerie où le style art-déco fait merveille. On y organise des expos. Un ancien ingénieur qui a tout lâché s'en est allé au Mali, photographier sa population dans un noir et blanc exquis. Il est 23h30. A cette heure où la bourgeoisie rouennaise roupille dans son saindoux, Evreux sert... [Lire la suite]
Posté par imerege à 14:11 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 5 août 2010

Charlebois

C'est quand même génial de signer au moins une fois dans sa vie un morceau aussi jubilatoire, créatif, et totalement décalé que "Lindberg", merveille de chanson pop où le "joual" rencontre le rock, dans un ballet délicieusement surréaliste. Et la voix de Louise Forestier, mon Dieu...
Posté par imerege à 13:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
mardi 3 août 2010

Jean-Marie Périer

Il y a quelques années, Jean-Marie Périer, l'incontournable photographe des stars dans les années 60, a révélé que l'acteur François Périer n'était pas son père biologique, mais qu'il s'agissait en fait d'Henri Salvador. En effet, en vieillissant, il lui ressemble beaucoup. Que cette filiation complexe ait pu orienter une carrière artistique, voilà qui est intéressant. Car Jean-Marie Périer se destinait à la musique. Et pour gommer toute trace de son hérédité, il abandonna le piano. Qu'en pensait Salvador ? Le père et le fils... [Lire la suite]
Posté par imerege à 19:36 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :