dimanche 6 juin 2010

La chute

1942. Nous sommes en pleine deuxième guerre mondiale. Adolf Hitler, qui dirige l'Allemagne depuis neuf ans et a mené le monde au chaos, recherche une secrétaire personnelle. Le film s'ouvre sur l'arrivée de cinq jeunes femmes, tremblantes à l'idée de rencontrer le dictateur. Parmi elles, Traudl Junge, une de ces personnes à qui l'on donnerait le bon Dieu sans confession, et qui va pourtant s'associer au Mal en personne. La voix off qui commente les images est la sienne, bien des années plus tard... une voix de vieille femme qui dit... [Lire la suite]
Posté par imerege à 18:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 4 juin 2010

Pelé -bis-

Ce n'est plus du football, c'est de l'art... L'exclamation du commentateur anglais participe de la légende. Pelé contourne, là où d'autres auraient signé un mouvement orthodoxe. Le but n'est pas marqué, et c'est encore mieux.
Posté par imerege à 13:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
vendredi 4 juin 2010

Génies.

"J'ai marqué un but, mais Gordon Banks l'a arrêté". Cette extraordinaire formule de Pelé rend hommage à ce qui est peut-être le plus bel arrêt de tous les temps. Quarante ans après, cela donne encore des frissons...
Posté par imerege à 13:21 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
jeudi 3 juin 2010

Des femmes qui tombent.

Unique roman de Pierre Desproges, écrit en 1985. Ca ne va nulle part mais ça y va avec entrain. On sourit de l'écriture. Toutefois, on se désole que le célèbre humoriste touche ici la médiocrité du bout de sa plume. Navré de subir une tambouille avec un extra-terreste obsédé, des moustiques tueurs et des veuves toutes vouées au néant. Desproges fut un excellent chroniqueur, mais certainement pas un romancier convenable.
Posté par imerege à 17:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
mercredi 2 juin 2010

Christine Pascal

Le petit prince a dit est un film poignant, servi par des acteurs en état de grâce : Richard Berry et Anémone. Christine Pascal avait le talent à fleur de peau, comme Patrick Dewaere qu'elle croisa dans La meilleure façon de marcher. Ces deux-là nous manquent terriblement...
Posté par imerege à 16:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
mardi 1 juin 2010

Chabatissime

Une très grande inspiration comique d'Alain Chabat...
Posté par imerege à 19:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
mardi 1 juin 2010

Nick Drake

Sur un fil aussi ténu que les cordes de sa guitare, se tiennent les chansons de Nick Drake, longue carcasse romantique perdue dans un monde qu'il a fui dès son premier album, paru en 1969. Chez Drake, les grandes douleurs sont muettes, se murmurent d'une voix presque abstraite, détachée. Si des larmes doivent couler, elles creusent un sillon infini. Et si le bonheur est là, il apparaît comme une rémission. Dans la nébuleuse pop, le mal-être est décuplé par une théâtralité souvent outrancière ou par une mise en scène qui ravit les... [Lire la suite]
Posté par imerege à 19:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
mardi 1 juin 2010

Aéroport.

En transit de Paris à Prague. Aéroport de Zurich. Tout est blême, froid, clinique. Ils avalent les sandwichs comme du plastique. Rien ne passe. Les gens s'affairent, le temps presse. Mais eux. Rien. Les avions décollent, emportent des gens inconnus. Eux-mêmes le sont devenus. C'est une rage de dents. A dégoûter de ressentir quoi que ce soit, d'avoir une once d'intelligence ou de sensibilité. Un de ces moments où l'énergie de la vie s'épuise dans l'angoisse, la honte ou le ressentiment. Vidés de tout, devenus exsangues. Des fantômes.... [Lire la suite]
Posté par imerege à 16:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
mardi 1 juin 2010

Né quelque part

Il y a dans cette référence amputée à Brassens une sorte de très bel aurevoir à ce qui fut la première manière de Le Forestier  : morceaux acoustiques, paroles militantes, patronage du grand sétois revendiquée jusqu'à la pilosité que le grand Maxime arbora au cours des années 70. "Solidarité sainte de l'artisanat", comme dirait l'autre. "Né quelque part" se pose comme une chanson engagée, mais diluée dans une mélodie nostalgique -fort belle au demeurant- qui en atténue la portée politique. Elle marqua le grand... [Lire la suite]
Posté par imerege à 16:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :