Une des compromissions de Desproges à l'industrie du disque. Mais il n'est pas exclu de croire que c'est une gentille petite farce qui ne va nulle part. Le solo d'accordéon anticipe Licence IV.